Cascades d’Erawan

Lunie nous avait parlé de ce coin de paradis que sont les cascades d’Erawan, situées dans la région de Kanchanaburi. Malgré les prix assez abusifs de l’hôtel pour les excursions, nous décidons d’aller y passer une journée.

Hôtel situé sur la rivière oblige, nous embarquons à bord d’une navette fluviale pour rejoindre la terre ferme.

Une bonne heure de trajet et nous voici arrivés. Comme souvent dans les lieux touristiques, nous sommes accueillis par une rangée de magasins souvenirs. Mention spéciale à cette statue décorée qui ferait pâlir notre Manneken-Pis

Le parc d’Erawan comporte 7 cascades. Si les premières sont faciles d’accès, la route devient plus complexe au fur et à mesure de l’ascension.

Afin de faciliter la montée, nous avons rapidement enlevé nos chaussures : j’aime marcher pieds nus, retrouver le contact avec la terre, sentir les textures sur ma plante de pied. Les rochers, la terre, la douceur du tapis de feuilles qui jonchent le sol…

Je ne serais plus capable de dire quelle cascade correspond à quel numéro ; certaines sont plus impressionnantes, d’autres moins, mais dans tous les cas, la vue est magnifique et l’eau est d’un bleu pur qui laisse rêveur.

Une sirène sur un rocher !

J’aime tellement le chant de l’eau…

La dernière cascade était la plus difficile d’accès : rochers glissants, route mal tracée, nous l’atteignons tant bien que mal sans néanmoins nous y attarder. Nous redescendons de quelques niveaux…

Nous nous posons un moment pour offrir nos pieds en repas aux poissons qui s’agglutinent par dizaines pour manger nos peaux mortes.

Au loin, on aperçoit un gros varan posé sur un tronc. Mais ce que je préfère, ce sont les papillons

On profite de l’environnement paradisiaque pour quelques photos souvenirs.

Il faut avouer que le coin est vraiment magnifique.

Après avoir profité longuement, nous reprenons notre route vers la 1e cascade. Notre temps est limité et nous sommes attendus par notre guide – que nous avions rapidement abandonnée, car nous préférions profiter de la promenade par nous-même.

Dans la vie, il y a deux types de filles : les princesses comme Lunie, toujours belle, élégante et parfaite…

Et les erreurs de la nature comme moi, championne des têtes étranges sur les photos 😀 (Même si j’arrive quand même parfois à avoir l’air plus ou moins normale. Parfois.)

On aurait bien acheté un petit Souvinir avant de quitter l’enceinte du parc, malheureusement le magasin est fermé…

Se baigner ouvre l’appétit et nous avons le lunch inclus dans notre excursion, dernier arrêt avant de reprendre la route !

Retour à la jetée, reprendre la navette fluviale pour profiter de la fin de la journée dans notre hôtel idyllique (voir précédent article).

Je ne suis pas la seule à faire des grimaces ^_^

Merci à Lunie pour les photos de moi !

Plus de photos (cliquez pour voir en entier) :

Leave a Comment