Hiroshima,  Japon,  Voyage

Hiroshima – Dôme de Genbaku

Depuis mon premier voyage nippon, je voulais découvrir Hiroshima pour son importance historique.

6 Août 1945. La première bombe atomique est lâchée sur Hiroshima. Elle explose à environ 600m du sol, et 160m du Hall de Promotion de l’Industrie de la Préfecture d’Hiroshima. Si toutes les personnes qui s’y trouvaient moururent instantanément, le bâtiment, lui, fut miraculeusement épargné grâce à l’orientation verticale du souffle de l’explosion.

Aujourd’hui appelé « Dôme Genbaku » (abbrévitation de « genshibakudan » signifiant « bombe atomique »), l’imposant bâtiment au style européen fut initialement construit en 1915 par un architecte tchèque, et servait de lieu de présentation et de vente de produits commerciaux pour la préfecture d’Hiroshima.

Inscrit au Patrimoine Mondial depuis 1996, le Dôme Genbaku symbolise aujourd’hui l’espoir d’une paix perpétuelle et l’abolition définitive de toutes les armes nucléaires sur la terre.

Faisant face au parc du Mémorial de la Paix situé sur l’autre rive, le Dôme Genbaku fut bien sûr ma première destination sitôt arrivée à Hiroshima !

Arrivée face à cette imposante structure à moitié détruite, les mots manquent. C’est l’Histoire qui se dresse devant moi, celle de la première attaque nucléaire. Les vestiges d’une ville rasée, d’une bombe ayant tout détruit sur son passage, tuant dans son souffle 140 000 personnes.

Devant le Dôme, une plaque restitue son passé. Les lieux chargés d’histoire ont cette particularité de dégager « quelque chose » de fort, marquant, qui se ressent instantanément. De la même façon que la visite d’Auschwitz-Birkenau et de ses douches avait provoqué chez moi une intense sensation de malaise, je suis prise aux tripes et me mets à pleurer

J’en fais le tour, calmement, à mon aise, tout en séchant mes larmes. Se dire que ces vieilles briques ont survécu à une bombe aussi destructrice, c’est juste dingue ! Encore plus dingue d’imaginer qu’il ne restait que des débris tout autour.

Mais en 75 ans, la ville a eu largement le temps de se reconstruire. La vie a repris, les buildings se sont démultipliés, et c’est presque comme s’il ne s’était jamais rien passé.

Dans le parc du Mémorial de la Paix, des élèves en uniformes prennent place à tour de rôle devant le Dôme pour leur photo de classe. Dans leur cas, je trouve ça symboliquement fort : c’est leur histoire, leur héritage qui se dresse derrière eux. Par contre, j’admets avoir toujours du mal à comprendre les nombreux touristes qui se prennent en selfie tout sourire devant ce type de monument représentant ce que l’humanité a fait de pire… Sans doute suis-je juste trop psychorigide ?

Quoi qu’il en soit, le Memorial Park offre une autre vue sur le Dôme, vestiges de l’horreur trônant au milieu de la modernité.

Et cette vue, avec la végétation qui borde la rive, est magnifique !

Derrière le Dôme, se dresse désormais l’Orizuru Tower.

Un dernier regard sur le Dôme… J’y reviendrai de toute façon le lendemain, pour visiter la fameuse tour.

Plus de photos (swipe !) :

Localisation

Dôme Genbaku
1-10 Otemachi, Naka Ward, Hiroshima, 730-0051, Japon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *