Fûjisan

Japon : infos pratiques

Partir au Japon, combien ça coûte, comment trouver son hébergement, est-ce facile de se déplacer ?

Je vous fais un petit récap’ de mes deux précédents voyages, en espérant que cela pourra peut-être vous éclairer pour le vôtre :)

Table des matières :

  1. Le vol
  2. Les déplacements
  3. L’hébergementTokyo, Kyoto & Osaka, Fûjisan, Nara, Koyasan
  4. La nourriture
  5. En résumé
  6. Quelques bonnes adresses

 

LE VOL

Pour chercher les meilleurs prix, je passe toujours par SkyScanner, un outil très pratique et immanquable. Petite astuce : si vous n’avez pas de dates définies, vous pouvez sélectionner « tout le mois », le site vous donnera une vue d’ensemble des tarifs les moins chers selon le jour de départ et de retour.

Attention, parfois, les tarifs proposés sont issus de sites promotionnels. Certains sont fiables, d’autres beaucoup moins… Pour éviter toute arnaque, je passe toujours par le site officiel de la compagnie aérienne de mon choix. Ainsi, une fois que SkyScanner a fini son analyse, je prends note des compagnies proposant les tarifs les plus avantageux, et je vais faire une recherche directement sur leurs sites respectifs, afin de faire une ultime comparaison et de faire mon choix !

► En 2015, j’étais partie avec Turkish Airlines au départ de Bruxelles. Nous avions réservés nos billets fin décembre pour un départ fin avril, soit 4 mois en avance. Nous en avons eu pour un peu moins de 600€ l’aller retour par personne, avec une escale à Istanbul.

► En 2016, je suis partie avec Air France. J’ai réservé mon billet fin Novembre pour partir fin Décembre, soit 1 mois en avance. J’en ai eu pour un peu plus de 700€ l’aller-retour. Le tarif incluait le TGV Bruxelles-Amsterdam, puis un vol direct Amsterdam-Tokyo.

À noter que quand j’hésitais à partir sur un coup de tête et que je regardais les tarifs vers Octobre/Novembre, il y avait moyen de trouver l’aller-retour pour à peine 400/500€.

Turkish Airlines


LES DÉPLACEMENTS

Si vous comptez beaucoup voyager et visiter plusieurs villes, il vous sera indispensable de vous procurer un JR Pass. Il est disponible en format 7 jours, 14 jours ou 21 jours et vous permettra de voyager autant que vous le souhaitez sur toutes les lignes JR. Le Shinkansen coûtant très cher, si vous avez prévu plusieurs arrêts, il sera très vite rentabilisé !

Il est assez facile de se déplacer au Japon : les cartes de métro sont en général plutôt claires, et les plus grosses gares regorgent de panneaux pour vous indiquer la direction, certaines disposent même de lignes colorées au sol pour vous mener sur la bonne voie. La plupart des automates dans les grandes villes sont disponibles en anglais et ont un système de recherche qui vous permettra de taper votre destination pour savoir combien payer. Si vous vous êtes trompés, pas de panique, il suffira de régler la différence au guichet de la gare où vous sortez (n’espérez en revanche pas trop frauder ;) ).

Si vous êtes perdus, n’hésitez jamais à demander de l’aide au guichet, les japonais sont le peuple le plus serviable qui soit et l’employé à qui vous vous adressez fera toujours son maximum pour vous renseigner, même si la barrière de la langue rend cela compliqué. Dans certaines gares, c’est même déjà arrivé qu’un employé me demande de le suivre pour me mener à bon port.

Yamanote


L’HÉBERGEMENT

Contrairement aux idées reçues, non, se loger au Japon ne coûte pas cher ! Le pays regorge d’auberges traditionnelles à prix très décent, et comme le Japon est un des pays les plus propres au monde, l’idée de partager les sanitaires avec d’autres voyageurs ne doit pas vous effrayer. Non seulement cela vous fera une chouette expérience dans une chambre authentique avec beaucoup plus de charme que les hôtels type occidentaux, mais en plus, ce sera également économe : on peut s’en sortir pour une trentaine d’euros la nuit dans ce type d’établissement et tout est clean. Alors, vous pensez toujours que le Japon c’est super cher ? ;)

Si vous comptez rester un mois dans une même ville, le mieux sera de trouver un appartement ou une Sakura House. Vivre le Japon propose également des appartements en location pour plusieurs voyageurs.

Les sites où je trouve généralement mes logements :

Booking, qui propose tout type d’hôtels, avec possibilité de chercher par quartier / prix.

Hostelworld, qui se concentre principalement sur les auberges de jeunesse. Vous pouvez filtrer par type de dortoir, ou repérer les auberges qui proposent une chambre privée.

TripAdvisor, qui permet également de chercher tout type de logement par quartier / prix.

Veillez à bien lire les commentaires des internautes pour vous faire une idée du logement : même si le Japon est en général un pays très propre, certains lieux échappent malheureusement à la règle. Les problèmes les plus fréquents sont les soucis d’humidité et la présence de cafards.

Je n’ai pas encore eu l’occasion d’essayer AirBNB mais il est également possible d’y trouver des chouettes chambres – favorisez néanmoins les logements déjà notés pour éviter les surprises de type annulation de dernière minute.

Je vais partager avec vous les différents lieux où j’ai séjourné, ville par ville, afin de vous donner mes impressions !


TOKYO

Tokyo regorge de quartiers tous les plus intéressants que les autres… J’ai essayé de chaque fois résider dans des quartiers différents. Selon moi, le must, c’est de trouver un hébergement qui se situe non loin d’une station de la Yamanote, la ligne de métro qui fait une boucle de la ville ; cela facilitera grandement vos déplacements au travers de la capitale nippone.

YANAKA

► Live Max | 25€

En 2015, notre premier arrêt était au « Live Max« , réservé en dernière minute. On s’en tire pour moins de 50€ la nuit, soit moins de 25€ par personne.

La chambre est petite, la salle de bain est minuscule, le lit est à peine plus grand qu’un lit occidental pour une personne : un hôtel basique sans charme aucun (et qui en plus sent un peu la clope). Le quartier en revanche est très charmant, un bel endroit où séjourner ! Je vous invite à relire mon article sur Yanaka pour en savoir plus, Yanaka vaut vraiment le détour.

 Yanaka

HARAJUKU

► Location d’appartement | 65€

En 2015 toujours, nous terminions le voyage par une semaine à Harajuku, dans une ruelle juste à côté de la fameuse Takeshita Dori. Nous avions réservé un appartement via Trip Advisor. Plutôt cher pour ce que c’était : environ 800€ pour 7 jours (il est possible de trouver des locations à 800€ le mois…), soit environ 65€ la nuit par personne, mais c’était un emplacement de rêve pour moi, et à 2 minutes à pied de la station donc pratique pour nos déplacements :) L’appartement est fidèle aux photos et le pocket wifi inclus était vraiment pratique, par contre, il y avait des problèmes d’humidité donc si vous y êtes sensibles, je vous le déconseille fortement.

 Harajuku

TAKADANOBABA

► Tama Ryokan | 35€

Pour mon retour à Tokyo en Décembre 2016, j’ai réservé tous mes hébergements à deux semaines de mon départ, j’ai donc du faire avec ce que j’ai pu trouver. J’ai commencé mon voyage hasardeusement au Tama Ryokan pour 4500Y la nuit, soit environ 35€ la nuit, réservé sur Hostelworld.

Le Tama Ryokan est une ancienne auberge de famille. Voyageant seule, j’étais dans la seule chambre « occidentale », qui était plutôt un mélange étrange entre tradition japonaise et style western. Je n’ai rien à redire dessus : cadre agréable, sanitaires propres, tout à disposition, et un lit comprenant un futon et une couette japonaise par-dessus le matelas occidental, qui fût probablement un des lits les plus confortables de toute ma vie. L’auberge est ouverte en permanence, la plupart des chambres n’ont pas de verrou.

L’auberge est idéalement située dans une charmante petite ruelle à 5 minutes à pied de la station Takadanobaba, qui se trouve sur la Tamanote entre Ikebukuro et Shinjuku.

Tama Ryokan

UENO

► Homeikan | 50€

Ma dernière auberge en Décembre aura été l’Homeikan, à 5900Y soit environ 50€ la nuit. J’ai eu du mal à trouver l’auberge car ils ont plusieurs établissements proches les uns des autres et je suis arrivée au mauvais, mais une petite dame m’a accompagnée jusqu’à la bonne adresse en m’aidant à tirer ma valise.

L’auberge est difficile à trouver, la station de métro la plus proche est Kasuga. Elle est proche du Tokyo Dome, et à environ 20/30 minutes à pieds du parc d’Ueno. Je voulais terminer mon voyage dans le quartier d’Asakusa qui est souvent recommandé, pour visiter cette partie-là de la ville et acheter moult souvenirs – Akihabara étant également proche. Finalement, j’ai opté pour Ueno, qui n’est pas très loin en métro.

L’auberge en elle-même est dans un style traditionnel japonais avec une belle architecture, la chambre est spacieuse, dispose d’un frigo, d’un Yukata, et chaque jour on me déposait des sachets de thé et des friandises. En bonus non négligeable, l’auberge dispose de ses propres bains, avec possibilité de s’enfermer dans l’un d’eux pour profiter d’un moment de détente privilégié – vraiment top pour terminer mon voyage, j’ai barboté longtemps seule dans l’eau brûlante pour mon dernier soir !!

 Homeikan

KYOTO – OSAKA

► J-Hoppers  | 25-30€

C’est un ami qui m’avait recommandé l’auberge J-Hoppers : c’est donc là que j’ai séjourné à Kyoto et à Osaka en 2015. Charmée par l’endroit, j’y suis revenue en Décembre 2016.

À Kyoto, en 2015, nous avions opté pour la chambre double de style japonais. Total : 26400Y les 4 nuits, soit environ 25€ la nuit par personne. En 2016, j’ai pris la chambre solo toujours en style japonais, pour environ 30€ la nuit.

L’auberge est idéalement située à 10 minutes de la gare et est très facile à trouver. Il y a quelques temples intéressants à voir dans les environs, notamment le célèbre Fushimi Inari qui est à 30 minutes de promenade à pieds – cela peut sembler long mais c’est agréable de découvrir un autre aspect du Japon, de se perdre dans les petites rues des quartiers résidentiels ou encore de longer l’eau. Si la chambre pour deux était très chouette, la chambre solo était très petite – mais je n’avais pas besoin de plus.

Kyoto

À Osaka, il n’y avait que des chambres type western avec lits classiques, le tarif était de 3300Y soit environ 25€ la nuit par personne. L’auberge est située dans le quartier de Fukushima, mais rien à voir avec la centrale nucléaire ;)

Osaka - Namba

MONT FÛJI

► Shuhokaku Kogetsu | 175€ // Hinode Ryokan | 65€

En 2015, pour voir Fûji-san, vous avions opté pour Kawaguchiko. Je voulais du luxe, de la vue qui déchire sur le Mont Fûji, ce fut la destination la plus coûteuse avec une chambre au Shuhokaku Kogetsu à 43 200Y soit environ 350€ la nuit (175€ par personne) ! Mais est-ce vraiment si cher ?

La vue sur Fûji-san était incroyable, nous avons pu voir le jour se lever sur la montagne depuis notre chambre. À notre arrivée, une hôtesse nous accompagnait jusqu’à notre chambre en nous expliquant le fonctionnement des lieux. Chambre spacieuse, Yukata à disposition, du thé, des friandises, tout ce qu’il faut. L’hôtel disposait d’un Onsen privé avec bain intérieur et bain extérieur donnant vue lui aussi du le Mont Fûji, dont nous avons profité de nuit pour éviter la foule (jusqu’à 19h ils servent de la bière à volonté à la sortie du Onsen, on a raté ça, tant pis). Le soir, notre hôtesse venait nous servir notre repas en plusieurs services dans notre chambre, un délicieux Shabu Shabu accompagné de saké maison, sushis, sashimis, puis dessert. Une fois le repas terminé, elle venait installer nos lit. Le matin, il s’agissait d’un buffet à volonté, lui aussi plein de sushis, sashimis et autres mets relativement coûteux. Une navette nous ramenait ensuite gratuitement vers la gare.

Du coup, si on compte la qualité des repas, l’accès au Onsen et tous les autres services inclus, finalement, je ne trouve pas ça si cher payé :)

Kawaguchiko

En 2016, je voulais visiter Hakone qui est la destination la plus populaire pour voir Fûjisan. Ne trouvant aucun hébergement facile d’accès à Hakone, j’ai opté pour une auberge à 5 minutes de la gare d’Odawara (où il faut de toute façon changer pour Hakone), le Hinode Ryokan, pour 7912Y soit environ 65€ la nuit. À nouveau typiquement japonaise, les tenanciers ne parlent pas vraiment l’anglais mais m’accueillent chaleureusement et me servent thé et friandises avant de me mener à ma chambre.

Hinode Ryokan

À choisir entre Hakone et Kawaguchiko pour voir le Mont Fûji, mon coup de cœur va clairement à Kawaguchiko. Je n’oublierai jamais cette vision magnifique de Fûjisan se reflétant dans le lac…

NARA

► Guesthouse Naramachi | 30€

Nara est une destination immanquable si l’on passe du côté de Kyoto. Nous avions séjourné à la Guesthouse Naramachi, située non loin de la station JR Kyobate, pour 16 000Y les deux nuits soit environ 30€ la nuit par personne.

L’accueil se veut un peu sévère, on comprend qu’on doit respecter les règles. Pas de verrou pour fermer notre chambre mais ça ne nous pose pas problème. En dehors de ça c’est propre et agréable, en outre, Nara étant une petite ville, il est assez aisé de visiter tous les points d’intérêt à pied depuis l’auberge. J’ai eu un énorme coup de coeur pour cette ville, avec ses jolis jardins, ses beaux parcs et surtout ses cerfs qui se promènent partout, si vous séjourné à Kyoto il est assez aisé de venir passer une journée à Nara quitte à ne pas y prendre d’hébergement, je vous conseille de ne pas passer à côté :)

biche1

KOYASAN

► Eko-In | 100€

Deuxième destination la plus chère de notre voyage en 2015, je rêvais de séjourner en monastère bouddhiste et j’avais réservé une nuit à l’Eko-in au prix de 25 920Y soit environ 100€ la nuit par personne.

Un moine nous accueille et nous mène à notre chambre en nous expliquant le fonctionnement des lieux. Le cadre est superbe, j’ai réellement l’impression d’être plongée dans un manga. Les jardins autours sont beaux et il est aisé de se rendre à pied à l’Okuno-in – le plus grand cimetière du Japon, qui s’enfonce dans la forêt. Les moines servent un repas végétarien dans la chambre le soir, et un autre le matin. Il est possible de participer à la prière matinale, suivie de la cérémonie du feu « Goma », qui m’a vraiment beaucoup émue. Je ne regrette aucunement l’expérience, ni le prix que j’y ai mis – que je trouve à nouveau plus que correct au vu du service. Je ne peux que recommander cette adresse à toute personne en quête de spirituel :)

Koyasan


LA NOURRITURE

Un autre point qui n’est pas cher au Japon : la bouffe !! Si vous allez manger dans un izakaya, vous pourrez choisir différentes assiettes et mangerez très copieusement pour une somme modique et ridicule. Il y a aussi de nombreux bars à ramen, et beaucoup de restaurants ont soit un de distributeur à l’entrée où vous sélectionnez votre menu, payez en échange d’un reçu et vous installez à la table qui longe le comptoir où l’on vous servira votre repas, soit une tablette qui vous permettra de sélectionner vos plats.

On s’en sort généralement pour une somme très modique, entre 10 et 15€ le repas copieux, 20 si vous prenez vraiment un gros plat. Bien sûr si vous optez pour des mets plus raffinés l’addition augmentera.

Autre option, les nombreux conbini (pour convenience store). On en trouve à tous les coins de rue, ils sont ouverts 24h/24 et proposent quelques plats préparés franchement pas dégueu à prix réduit. Si vous optez pour un repas chaud, le caissier vous proposera de le réchauffer pour vous ! Assez pratique si l’on n’a pas envie de chercher un restaurant et qu’on veut juste rentrer se poser dans sa chambre et manger tranquillou devant la télé ou devant Facebook.

Autre particularité, de nombreux lieux regorgent de petites échoppes proposant brochettes, pillons de poulet, takoyakis et autres mets préparés sur place devant vous, pour des prix généralement en-dessous de 10€.

En bref, il est franchement possible de se nourrir à moindre coût au Japon – et de se faire péter la panse bien comme il faut ;)

Osaka-jo

Ueno

Fushimi Inari


EN RÉSUMÉ

Les transports : comptez 600/700€ le vol aller-retour, 225€ le JR pass pour une utilisation illimitée des transports JR pendant 7 jours ou 357€ pour 14 jours, et environ 17€ pour la carte Suica.

L’hébergement : comptez en moyenne 30 à 60€ la nuit pour des hébergements propres et authentiques.

La nourriture : vous pouvez vous en sortir pour 15-20€ par jour si vous n’êtes pas de fins gourmets et que vous faites attention à vos dépenses.

Le reste : Prévoyez un gros budget pour le reste, car vous verrez vite que le Japon pousse à la consommation ! Il y a tellement de trucs trop cools à tous les coins de rue, de centres commerciaux impressionnants, que quoi qu’on aime, on finira forcément par se laisser aller aux dépenses impulsives : technologie, traditionnel, mode, produits dérivés… Il y en a pour tous les goûts !

Au final, ce qui vous coûtera le plus cher au Japon, ce sont les transports… Et le shopping intempestif si vous cédez aux nombreuses tentations tentaculaires que le Japon vous tendra ;)

Budget pour 3 semaines : Avec mes dépenses sur lesquelles je n’ai pas lésiné – je voulais me faire plaisir sans retenue car cela faisait 7 ans que j’attendais d’y retourner – , je pense que j’avais mis de côté environ 5000€ pour 3 semaines. Mais il y a pas mal de choses que j’ai prises à ma charge et payées à mon ex qui n’avait pas beaucoup de moyens, donc je dirais qu’avec un budget de 3500€ tout compris (transports, logements, visites, shopping impulsif de chaussures compensées / accessoires kawaii / vêtements excentriques / jeux vidéo / Pokémon), on est déjà bien : je compte à peu près 1200€ pour les transports (nous avions pris un JR Pass de 14 jours), 1000€ pour l’hébergement, et 1300€ pour les autres dépenses.

Budget pour 10 jours : J’ai dépensé moins de 2500€. Je compte à peu près 1000€ pour les transports (dont JR Pass de 7 jours), 400€ pour l’hébergement, et 1000€ de dépenses sur place (visites, nourriture, shopping moins intensif mais intensif quand même et achat de tous mes cadeaux de Noël). En bref, si vous ne consommez pas énormément, avec un budget de 2000€ les 10 jours, vous êtes larges :)

Enfin, pour mon premier voyage en 2007, j’étais partie en tant qu’étudiante d’échange via YFU, placée 5 semaines en famille d’accueil pendant l’été. Si vous terminez vos secondaires/votre bac et désirez partir en tant qu’étudiant d’échange, n’hésitez pas à vous renseignez auprès des différents organismes tels que YFU, le ROTARY et autres. Le coût est souvent un peu élevé pour le Japon par rapport à d’autres pays, mais vous vivrez une expérience unique, inoubliable et très spéciale :)


QUELQUES ADRESSES

Je terminerai par quelques adresses de sites et autres traitant du Japon, qui pourront vous en apprendre plus pour préparer votre voyage au mieux.

Vivre le Japon

Kanpai

Voyapon

Office national du tourisme Japonais

Béné no Fukuoka

Issekinicho

Vu du Japon

Tokyo vu par un con

► Le groupe Facebook « Japon de tous les jours », très utile pour demander des conseils ou partager sur le Japon !

Si vous avez un blog/vlog sur le Japon ou d’autres bonnes adresses à partager, n’hésitez pas à les laisser en commentaires ♥

Leave a Comment