Japon,  Kyoto,  Voyage

Japon – Kyoto : Arashiyama

Jour 5. Pour la première fois, nous ne mettons pas de réveil. Réveillés plusieurs fois, la lumière perçant déjà notre chambre, on pense qu’il doit être 7-8h maximum… Je me force néanmoins à émerger pour vérifier l’heure, « au cas où ». « Vincent, je crois qu’il faudrait qu’on se lève, il est déjà 11h ! »

J’imagine que nous avions besoin de nous remettre de nos longues heures de marche, d’autant qu’au final, on ne s’était pas encore vraiment reposé depuis l’atterrissage. On commence par le traditionnel petit déj’ acheté au conbini que l’on déguste au bord de l’eau et on se promène au hasard jusqu’au centre commercial de la gare, s’accordant un peu de shopping.

Arashiyama

Puis on se met en route direction Arashiyama qui nous a été recommandée pour sa forêt de bambou !

Arashiyama

À peine arrivés, on déchante assez vite, toujours le même cirque, touristes, selfies à la tout va… On passe devant un temple et on hésite, craignant une overdose après tout ce qu’on en a vu la veille. Mais un couple de français qui en sort nous le recommande chaudement pour son superbe jardin, on paye et on pénètre donc…

Arashiyama

Arashiyama

De fait, tout est superbement agencés, diverses fleurs parsèment les chemins qui mènent au temple et l’air sent délicieusement bon.

Arashiyama

On n’a que peu de temps avant la fermeture des lieux, on se hâte donc pour avoir le temps de tout voir.

Arashiyama

Au bord de l’eau, un homme nourrit les koïs, rassemblés à ses pieds la gueule grande ouverte…

Arashiyama

Nous continuons notre promenade tranquillement, quand on entend une sorte de tintement résonner au loin… C’est un moine qui tape dans deux bâtons pour mener les visiteurs encore présents vers la sortie, l’heure de fermeture ayant sonné.

Arashiyama

On quitte donc doucement les lieux, prenant quelques derniers clichés au passage.

Arashiyama

Nous ressortons de l’enceinte et visitons un peu les environs sous une magnifique luminosité de soleil déclinant.

Arashiyama

Arashiyama

Au vu de l’heure, il est trop tard que pour visiter autre chose, et nous n’avons pas le courage de retourner vers la forêt de bambous, étant sortis par un autre côté… On se contente donc de flâner et de se poser le long de l’eau pour contempler les lumières artificielles qui s’allument petit à petit tandis que le soleil s’éteint.

Arashiyama

Arashiyama

On repart vers Kyoto, manger dans un des meilleurs izakayas de notre séjour ! À nouveau, on y entre par hasard, les gaijin ne semblent pas être fréquents là-bas.

Arashiyama

On retire nos chaussures pour accéder à la table. On nous tend malgré tout une demi-carte traduite dans un anglais approximatif, à la main, sur une feuille lignée… Le choix est vaste et j’ai envie de tout tester, mais aujourd’hui j’ai surtout envie de tako (du poulpe) alors je me fais la totale : tako frit (comme une sorte de tempura mais plus léger), takoyaki et tako sashimi. Pas de photo de nos plats, mais mon dieu, c’est délicieux ! Le tako, c’est la vie, nous dégustons avec plaisir ces mets qui s’offrent à nous et je harcèle Vincent pour le convaincre de revenir demain car je ne suis pas sûre qu’on remangera des sashimis de tako durant notre séjour (de fait, l’occasion ne s’est plus présentée), et j’en veux encore !

Je n’ai hélas pas le nom de ce restaurant, mais c’était sur le chemin de la gare à l’auberge. Nul doute que si on revient un jour à Kyoto, je le retrouverai coûte que coûte ! (D’autant que Japon, les restaurants coûtent trois fois rien, on s’en sort pour moins de 25€ par personne en ayant commandé chacun trois plats – certes petits mais non moins bons et copieux – plus une bière.)

4 commentaires

  • Bene

    Je suis deja allee a Kyoto (ca date, c’etait en 2006) mais jamais a Arashiyama.
    Ca a l’air magnifique mais je n’aime pas trop les endroits plein de monde.

    • Milk

      C’est toujours le soucis des lieux touristiques… Soit tu as de la chance et il n’y a pas trop de monde, soit c’est l’enfer ! Je pense que si on retourne au Japon un jour, on retentera quand même le coup !

      (Ah, et chouette ton blog au passage 🙂 Je m’abonne à ta page facebook !)

  • Alameda

    Magnifiques photos, effectivement moi aussi le flot de touristes au milieu des bambous m’avait un peu déçue. Je suis impatiente de découvrir les autres posts sur le Japon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *