Japon,  Tokyo,  Voyage

Japon, mon amour

Le Japon est addictif. Surtout lorsque, comme ce fut le cas pour moi, c’est sa culture qui nous a forgé. On a beau l’avoir déjà visité, on ne peut s’empêcher de vouloir y retourner, encore et encore…

Ce fut donc mon cadeau d’anniversaire de moi à moi. Une fois assurée d’avoir un ticket pour la tournée du groupe japonais Dir en grey, presque 15 ans après leur tout premier concert européen à Berlin (c’est un plaisir assumé de continuer à aller les voir pour me replonger dans l’adolescence 🙂 ), ne me restait plus qu’à réserver le reste de mon voyage avec pour seul objectif : profiter au maximum !

C’est comme toujours à Tokyo que commence mon nouveau périple. Cette fois-ci, je suis dans le quartier de Shinjuku, à l’auberge Tadaima.

Mon séjour démarre calmement, de Shinjuku à Harajuku entre flâneries, improvisation et poursuite de quelques objectifs que je m’étais fixés.

Profiter de la nature

Mon ryokan étant proche du jardin Shinjuku Gyoen Park et ma chambre n’étant pas encore accessible à mon arrivée, j’ai trouvé là un agréable refuge au milieu des familles venues y pique-niquer et profiter du soleil. J’aime ces étendues vertes bordées de gratte-ciels, qui offrent un bol d’air frais en plein centre-ville !

Je n’ai, hélas, pas eu / pris le temps d’en faire le tour complet, mais le peu que j’en ai vu était agréable.

Refaire ma garde-robe

Impossible d’aller à Tokyo sans faire un crochet par Harajuku ! Je déteste faire du shopping dans nos pays, mais étrangement, au Japon, cette activité devient une partie de plaisir lorsque je me plonge dans mon élément, celui de la street fashion alternative. Me voici donc à me frayer un chemin dans l’habituelle foule de Takeshita Dori vers mes boutiques fétiches, en quête de coupes originales et d’imprimés kitchs à souhait.

Manger un maximum de plats

Qu’il s’agisse de plats chauds le soir ou de plats surchargés en sucre pendant la journée, je veux goûter à tout. Ce voyage sera culinaire ou ne sera pas !

Me promener au hasard

D’un point à un autre, je parcoure les ruelles, je me perds, je photographie ce qui passe sous mes yeux. Pancartes, rues, temples, distributeurs de boissons, restaurants ou passants… Tout devient sujet à jouer avec le déclencheur pour mon plus grand plaisir.

La suite au prochain article…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *