Japon,  Nara,  Voyage

Japon – Nara : Man’yo

Jour 12 – partie 1. On décide de consacrer la journée aux visites de jardins et comme à notre habitude, on part carte en main en se laissant guider par nos envies.

Sur notre route, on croise un joli papillon qui semble un peu perdu… On dirait un gros papillon de nuit, sans doute proche de la fin. Il grimpe sur mon doigt et j’en profite pour passer mon appareil photo à Vincent. Je suis amoureuse !

Nara

Mais plus encore que du papillon, c’est de la ville elle-même que je suis amoureuse. Ces petites ruelles me charment, définitivement, encore plus quand on y croise des allées couvertes menant vers quelques magasins créatifs.

Nara

Nara

On finit par tourner et se retrouver dans une petite pleine de jeu, qui contraste avec le temple juste derrière. On s’arrête un moment pour faire de la balançoire en riant, grands enfants que nous sommes, avant de repartir…

Nara

Nara

Je l’ai déjà dit, Nara est pleine de parcs divers. À chaque paysage qui s’offre à nous, on se dit qu’il est impossible d’immortaliser ça décemment tant tout nous semble beau. Et on finit par s’arrêter une nouvelle fois pour observer une chenille ! On la regarde s’entortiller et dire bonjour à l’appareil photo, puis on abandonne notre nouvelle pote derrière nous.

Notre pote la chenille

Premier arrêt du jour : le Man’yo, aussi appelé jardin Kasuga Taisha. On était passé devant la veille mais l’idée de ne voir que des wisterias ne tentait pas Vincent. J’ai fini par le convaincre, puisque d’autres espèces de plantes en font également partie et que ce jardin botanique semble être un immanquable de la ville.

Man'yo

Ici, les koïs sont légion et offrent un spectacle impressionnant (bien qu’un peu répugnant) de bouches s’ouvrant et se refermant frénétiquement. Je me demande s’il existe un nanar d’horreur avec des koïs géants qui envahissent la ville, engloutissant tout au passage de leurs énormes bouches rondes…

Man'yo

Man'yo

Man'yo

Et nous voici arrivés au paradis des glycines !

Man'yoTout est, une fois de plus, superbement agencé.

manyo30

J’aime beaucoup les petits pontons (et les libellules) !

manyo32

manyo33

Des insectes bourdonnent et butinent les fleurs tandis qu’on savoure leur bonne odeur.

manyo34

manyo35

Ce jardin a quelque chose de presque mystique… Les pétales de wisteria font scintiller l’eau et je trouve le spectacle tout simplement magique. Je reste là un instant sans bouger, appréciant cette vue presque digne d’un décor de RPG fantastique.

manyo37

manyo40

manyo42

Et, tout doucement, je me sors de mon admiration pour continuer le chemin et quitter ce jardin enchanteur.

manyo45

Étape suivante, puisque c’est sur notre route, on repasse par le Tōdai-ji non sans croiser quelques cerfs au passage. L’un d’eux m’a interpellée, l’œil bleu brillant, visiblement borgne ! Je trouve par ailleurs que certains ont un peu une tête de kangourou.

manyo52

On arrive finalement face au Daibutsu (le grand bouddha) du Tōdai-ji. Il est effectivement impressionnant  par sa taille immense, mais en dehors de ça, le temple en lui-même est assez « banal »… On est loin de ce que l’on avait ressenti en visitant le Sanjusangen-do à Kyoto. On allume tout de même une bougie à notre passage, avant de continuer.

manyo54

La suite au prochain article !

2 commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *