akihabara

Japon – Tokyo : Akihabara

Jour 2. Je me réveille, vais chercher le petit déj’ au conbini d’à côté, et on se met en route pour Akihabara (nous voulions de base visiter le zoo d’Ueno pour éviter les achats dès le début du voyage, mais il est fermé le lundi, ce sera pour plus tard) !

On s’arrête d’abord à un petit cimetière sur notre chemin. Les cimetières japonais sont tellement plus beaux que les nôtres, remplis de fleurs, les tombes sont très rapprochées et petites et le tout se fait dans la simplicité et l’efficacité…

Yanaka - Cimetière

Yanaka - Cimetière

C’est entouré de verdure, des pétales de fleurs jonchent le sol à certains endroits. J’en profite pour tester pour la première fois mon 50mm 1.4 acheté juste avant de partir – clairement l’achat le plus judicieux que j’aie fait !

Yanaka - Cimetière

On repart vers la Yamanote direction Akihabara, le quartier de l’électronique, temple des otakus. Après le calme de Yanaka, on change de paysage : fidèle à l’image et aux stéréotypes que l’on se fait du Japon, de grands buildings étroits se succèdent, proposant tantôt des produits d’électronique, tantôt des salles d’arcade, tantôt des magasins de goodies s’étalant sur plusieurs étages.

Akihabara

On se promène de ci de là, en quête de jeux vidéo rétro, s’arrêtant tantôt pour acheter quelques goodies pas chers, tantôt pour visiter les salles d’arcade. À nouveau, Vincent se sent obligé de se lancer dans une petite partie tandis que je photographie les bornes.

Akihabara

On se perd un peu dans les rues à la recherche d’une petite boutique de jeux vidéo tenue par une vieille dame, voulant s’écarter des grosses enseignes à même la rue principale où les prix nous semblent exorbitants. Un instant c’est la folie, et la minute d’après, nous voilà dans des petites ruelles calmes…

Akihabara

Premier WTF du jour : visiblement, au Japon, le ramassage des poubelles se fait parfois… À vélo ! Étrange spectacle que de voir ce vieil homme pédaler avec toutes ces poubelles accrochées dans son dos !

Akihabara

Deuxième WTF du jour : on est passé devant un panneau d’affiches électorales… Sur les multiples affiches présentes, une a retenu notre attention, saurez-vous deviner laquelle ?

Akihabara

Enfin, on finit par trouver la petite boutique que l’on cherchait ! J’ai pu constater quelques fois qu’ils semblent apprécier réaliser eux-même leurs décorations en dessinant les personnages de jeux vidéo (il y en a plein partout à l’intérieur).

Akihabara

On termine notre promenade par un passage au fameux Mandarake, qui comprend plusieurs étages de produits d’occasion : mangas, figurines, poupées (type Pullips ou BJD), CD/DVD, et bien sûr jeux vidéo. Leur vitrine est remplie de produits à l’allure plutôt old school. Je reviendrai plus tard sur les différentes enseignes proposant des jeux vidéo retro dans un article spécifique sur le sujet, pour ceux que cela intéresse !

Akihabara

Enfin, il est à noter que la plupart de ces immeubles commerciaux comportent toujours un étage entier réservé à la pornographie et tapissés d’images érotiques de jeunes filles dessinées. DVDs, CDs, goodies divers, il y en a pour tous les goûts et de tous les styles !

Akihabara

Le shopping étant terminé, on se dirige à présent vers Shibuya. En se plantant de sortie, on se retrouve sous un pont où l’on découvre un autre phénomène : là où chez nous, on construit des murs pour empêcher les sans-abris de s’installer, il semblerait qu’au Japon, bien que cela soit évidemment mal vu, les SDF puissent se construire un petit abri sans que cela ne dérange qui que ce soit, à en croire les très nombreux vélos parqués juste en face. Certains dormaient paisiblement sur leurs couvertures et cartons, mais par question de décence, je n’ai pas osé les photographier.

D’ailleurs, la mendicité ne semble pas exister au Japon : ici on ne sait parfois pas faire 3 pas sans se faire accoster, là-bas, la seule personne nous demandant un peu d’argent que l’on a croisé était une touriste américaine un peu bizarre dans une gare.

Shibuya

Sur ces entre-faits, on retourne dans la gare pour trouver la bonne sortie, et puisqu’on est là, on passe quand même en vitesse voir Hachiko. Il est toujours aussi petit mais j’étais obligée de faire une dédicace à Milky ;) On repart ensuite direction le fameux « 109 » pour un tour de shopping rapide !

Shibuya

On rentre ensuite dans notre quartier, déguster des yakitoris peu chers mais très bons avant de rejoindre notre chambre d’hôtel. Le quartier est également très joli de nuit ♥

yanaka07

4 Comments

  1. m says:

    pour gagner un peu d’argent certaines personnes font la collecte de canettes pour revendre la feraille. il ne s’agit pas d’une collecte d’ordure organisée par la ville.

    super photos, je sens le japon d’içi !

    Marco

    • Milk
      Milk says:

      Aah, bah tu m’apprends un truc, merci !! Ça nous est arrivé 2-3 fois de croiser ce genre d’individu à vélo avec des énoooormes sacs remplis de cannettes… Tout s’éclaire !

Leave a Comment