Japon,  Tokyo,  Voyage

Japon – Tokyo : DisneySea

Petite baisse de régime dans la rédaction d’articles, parce qu’on s’approche de la fin du voyage et que ça me démotive… Mais je me reprends !

Jour 16. Parmi les nombreuses choses que je voulais faire au Japon, Disneyland était au programme. Et quitte à faire un parc d’attraction qui n’est pas très japonais, autant faire la partie Sea qui est exclusive au Japon. Nous avions achetés nos tickets la veille dans un conbini : en route pour la magie !

Déjà dans le monorail, on est plongé dans l’ambiance Disney. En bonus, on aperçoit le Mont Fûji visible au loin… On n’est pas encore arrivés que j’ai déjà des étoiles plein les yeux ♥

DisneyLand Sea

Une fois à l’intérieur, on est accueillis par une parade majestueuse. Je la trouve tellement plus belle et envoûtante qu’à Paris ! Après quelques bonnes minutes d’observation, on décide néanmoins de nous diriger vers notre première étape : la tour de la terreur !

DisneyLand Sea

Bon, j’avoue, je suis une grosse trouillarde. Les attractions fortes, chaque fois, je me prends un gros stress avant de monter dedans. Rien que de faire de la balançoire un peu trop fort, je sens mon cœur qui se soulève, alors je vous laisse imaginer…  Mais on respire un grand coup, et on y va ! La décoration est franchement bien foutue. Et l’attraction en elle-même aussi. Je ne sais pas si le plus effrayant est de sentir l’ascenseur descendre à toute vitesse… Ou au contraire, le sentir partir vers le haut comme s’il allait transpercer le toit ! En tout cas, la vue que l’on a sur le parc de là-haut en vaut la peine. Par contre une dame avait eu la brillante idée de prendre sa gamine de 7-8 ans (?) avec, la pauvre petite est ressortie de là complètement en larmes, inconsolable ^^;

On visite un peu les environs !

DisneyLand Sea

On s’essaye à l’attraction Aquatopia qui a l’air rigolote : il s’agit juste de petits bateaux qui suivent un parcours prédéfini, tournant sur eux-même et longeant des faux tourbillon, puis on s’arrête pour boire un coup en observant les oiseaux qui picorent des pop-corns, mais non sans avoir testé l’attraction StormRider ! Je n’ai pas de photo de cette dernière, c’est une simulation où on embarque à bord d’un vaisseau de chasseur de tempête, notre but étant d’en détruire une. Un peu similaire à l’attraction Star Wars de Paris, mais en plus prenant : on ne s’attendait pas à ce que, pris dans la tempête et plongeant dans la mer, on se fasse réellement éclabousser :)) En tout cas, les effets spéciaux sont bien foutus et on s’y croirait vraiment, secoués dans tous les sens !

DisneyLand Sea

DisneyLand Sea

Prochaine destination : Lost River Delta ! Basé sur les ruines d’un ancien temple Aztèque, on trouve dans cette zone une montagne russe avec un looping (assez décevante, elle est vachement rapide et expéditive…), mais surtout, l’attraction Indiana Jones et le royaume du crâne de crystal ! Woooh ! Ici aussi, les décors sont tops. On embarque à bord d’une jeep et en route pour l’aventure !

Je crois que le plus étrange dans cette attraction, c’est de voir Harrison Ford aka Indiana Jones… Qui parle en japonais. Choc :’) On croise à plusieurs reprises un hologramme d’Indy qui nous parle tandis qu’on est promenés entre pièges divers, murs grouillants d’insectes (yeurk) et énorme rocher qui nous fonce sur la gueule. Autant on est bien d’accord qu’Indiana Jones est une trilogie et que le quatrième volet n’aurait pas dû exister, autant l’attraction en elle-même est vraiment super chouette, on a adoré !

DisneyLand Sea

DisneyLand Sea

Après ça, on se dirige vers la partie arabe du parc. On embarque à bord de l’attraction Sindbad’s Storybook Voyage, où l’on vogue sur un bateau en suivant les aventures de Sindbad grâce à des décors de poupées articulées qui chantent… Bref, un équivalent de « It’s a small world », mignon pour les enfants et toujours impressionnant à voir de par la technique que ça requiert pour animer toutes ces poupées.

DisneyLand Sea

Et bien sûr, on passe par un tour de manège, à l’étage je vous prie, histoire d’avoir vue sur la zone !

DisneyLand Sea

DisneyLand Sea

Mon beau touriste, roi des touristes 😀

touriste2

Et nous arrivons au monde spécifique de DisneySea : Mermaid Lagoon, le monde de La petite sirène.

DisneyLand Sea

Nous voici plongés sous l’océan~♪ ! Les décors sont superbes et on a l’impression d’être immergés. J’adore les méduses ! Ceci dit, l’obscurité, le bruit et la musique qui va trop fort nous épuisent… Nous faisons tout de même le tour des attractions présentes, courtes mais amusantes, avant de ressortir à la lumière du jour.

DisneyLand Sea

DisneyLand Sea

On a quand même fait des photos kikoolol à l’entrée de la zone (avec Vincent en mode clochard).

touriste1

Enfin, on se dirige au centre du volcan, à la Mysterious Island ! Le sous-marin de 20 000 lieues sous les mers est là, mais l’attraction est hélas fermée.

DisneyLand Sea

On se lance donc dans le Voyage au centre de la terre ! La décoration est là pour nous faire patienter dans la file d’attente, avec laboratoire de recherches et autres ateliers. Fioles, livres et diverses choses étranges sont au rendez-vous.

DisneyLand Sea

DisneyLand Sea

Quant à l’attraction en elle-même… Que dire si ce n’est « waouh ! » ? C’est probablement la plus poussée du parc. Les décors sont superbes, les marionnettes articulées (monstres et autres créatures) aussi, clairement c’est une claque dans la gueule. Dommage que le temps d’attente était relativement long (30-40 minutes), sinon, on l’aurait bien refaite. Arrivés au bout du parcours, je m’interroge : on a vu une attraction qui passait par le volcan et projetait les wagons un peu façon Space Mountain… Mais ça ne semble pas être celle-ci, laquelle est-ce alors ? Et c’est là qu’après un voyage tout calme, le wagon accélère brutalement pour nous projeter. Ok, on était donc bien dans la bonne attraction et ils sont fourbes de faire un truc pareil quand tu ne t’y attends pas :))

DisneyLand Sea

DisneyLand Sea

Même si au final on a manqué plein d’attractions, on a fait les principales qui nous intéressaient et on est morts crevés par toute cette marche. Avant de repartir, on décide quand même de se faire un dernier tour d’Indiana Jones et de StormRider !

touriste3DisneyLand Sea

Je goûte quand même des pop corns spéciaux avant de quitter le parc. Je pense que la prochaine fois que j’irai à DisneyLand Paris, tout me semblera bien fade en comparaison…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *