asakusa

Tokyo – Asakusa

Asakusa est un quartier très prisé des touristes, tant pour son temple Senso-ji – le plus vieux de la capitale – dédié à la bodhisattva Kannon, que pour son avenue commerçante où il est possible de trouver maints souvenirs traditionnels.

Je m’y suis rendue en début de voyage avec Keiko, dont j’ai fait la connaissance grâce à un ami de mes parents. Une journée très intéressante où j’aurais appris beaucoup de choses sur le Japon, son histoire et sa culture !

Asakusa

Nous sommes descendues à Asakusabashi et avons remonté la longue avenue jusqu’à Asakusa. On passe devant des enseignes traditionnelles, un magasin de jouets à l’ancienne, des boutiques de feu d’artifice, … Je suis particulièrement sous le charme de cette petite bicoque tordue perdue au milieu des immeubles modernes :

Asakusa

Asakusa

Beaucoup de grosses entreprises ont leur siège social dans le quartier, c’est ainsi que nous passons devant celui de Bandai Namco. Fermé ce jour, il y a divers goodies exposés derrière leurs grandes baies vitrées, mais surtout, quelques personnages cultes en taille réelle à l’extérieur ♥ Tamagotchi, Doraemon, Pacman, Cinnamoroll… Ça c’est de la décoration !

Asakusa

Asakusa

Asakusa

On continue jusqu’à rejoindre le temple, passant assez rapidement dans l’avenue commerciale où je reviendrai plus tard pour mes achats. Je n’ai pas osé prendre trop de photos pour ne pas déranger Keiko, mais le ciel grondant conférait vraiment aux lieux une ambiance particulière que j’ai adoré. La fameuse Skytree est bien visible :

Asakusa

Asakusa

J’aime beaucoup les petites ruelles sur les côtés…

Asakusa

Asakusa

On s’arrête pour déguster une glace, je choisis la même chose qu’elle afin de goûter une spécialité japonaise : la glace (pâte) aux haricots rouges, avec boule vanille et gélatine.

Asakusa

C’est assez… Particulier ? Je trouve le goût très prononcé, et avec la masse de gélatine au fond du bol, c’en est presque écœurant tant c’est sucré. Je pense que c’est juste une question d’habitude, ce n’est pas vraiment mauvais mais c’est « too much », je ne suis pas parvenue à finir mon bol ^^;

Keiko me donne quelques derniers conseils avant que l’on se quitte. Je suis revenue à Asakusa en fin de voyage, pour faire le plein de cadeaux, fêtes de Noël oblige, je n’avais rien offert à mes proches avant mon départ et voulait tout acheter sur place. J’en profite pour refaire le tour des lieux plus à mon aise :)

Asakusa

Asakusa

Asakusa

J’ai quand même tenu à tirer un Omikuji, ces petits papiers de loterie sacrée qui prédisent notre avenir. Ici, on sort un bâton en bois sur lequel est inscrit un numéro, on cherche ensuite le tiroir correspondant à notre numéro et on prend le premier papier de la pile. Quand il s’agit d’une mauvaise fortune, on le plie et on le noue pour conjurer le mauvais sort. Dans mon cas, c’était une bonne fortune (ou plutôt, une fortune moyenne, des choses positives et d’autres négatives), je l’ai donc gardé ;)

Asakusa

Asakusa

Et j’ai quitté Asakusa le sac bien chargé, déterminée à passer une après-midi « shopping souvenir ». Le quartier étant fort réputé, il est toujours énormément fréquenté, mais il en vaut vraiment la peine car on y trouve de tout : nourriture, kimonos, souvenirs traditionnels, babioles mignonnes… C’est un véritable concentré de tout ce que le Japon peut offrir, d’où l’intérêt de s’y rendre pour ses achats de fin de voyage ;)

Quelques photos supplémentaires :

Leave a Comment