Autres,  Hiroshima,  Japon,  Les chats du monde,  Voyage

Les chats d’Onomichi

Je suis tombée sous le charme d’Onomichi pour ses paysages pittoresques et ses temples anciens. Mais j’ai aussi, surtout, adoré la ville pour les nombreux chats que l’on y croise !

Dans les dédales de ruelles étroites serpentant vers le sommet du Mont Senkô-Ji, il n’est pas rare de croiser des chats ça et là.

J’ai croisé sur ma route un jeune photographe originaire de Kyoto, qui était là pour faire le Chemin des Temples (voir article précédent). Dans un anglais approximatif, il s’étonne de me voir approcher les chats avec une si grande facilité, et me dit que si ils se laissent faire, c’est que je dois être une « bonne personne ». J’ai dû bredouiller un « Je ne sais pas, j’espère. J’aime vraiment les chats, ils doivent le sentir« . Le genre de rencontre anodine qui, pourtant, reste ancrée avec émotion. Je n’ai même pas demandé s’il avait un compte instagram ou quoi que ce soit d’autre pour rester en contact…

Juste avant d’arriver au temple Hodoji, je me suis prise d’amour pour ce chat roux et blanc qui semblait avoir un autel rien qu’à lui…

À se laisser caresser, j’ai passé un petit moment assise sur le sol, le chat ronronnant sur les genoux. Merci au japonais qui m’a gentiment pris mon appareil photo pour immortaliser cet instant (et coucou ma frange qui ne ressemble à rien) !

Est-ce que j’ai pris un peu trop de photos de ce chat, bientôt rejoint par son pote gris ? Si peu 🙈

J’ai parcouru un petit bout de chemin avec le japonais, à photographier tantôt les chats, tantôt les temples, jusqu’à ce que nos routes se séparent et que je ne retombe plus sur lui. Une chouette rencontre 🙏🏻

Arrivée au sommet du Mont après avoir pris le téléphérique, là aussi, les chats ne manquent pas et gambadent tantôt dans le parc, tantôt près des temples.

Quant au dernier chat que j’ai croisé le lendemain matin avant de quitter la ville, il a… Uriné sur un scooter devant mes yeux. Charmante bestiole.

Bien sûr, on croise de nombreux chats au Japon. À Hiroshima, près du Dôme Genbaku, une famille de chats errants (et tristement mal en point) semblaient vivre dans les bosquets.

Et à Kyoto, c’est avant de grimper vers le temple Bishamon-do qu’un chat était en pleine toilette.

Et si vous voulez plus de photos de chats (parce qu’après tout, on n’a jamais assez de chats, parole de future vieille fille à chats), vous pouvez explorer mes autres articles de la section « Chats du monde » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *