Belgique,  Urbex

Doel

Quoi de tel pour s’occuper un dimanche que de visiter un village abandonné ? C’est sous un temps à l’humeur changeante que nous embarquons vers la Flandre en vue de visiter Doel, un village ayant été petit à petit vidé de ses habitants, expropriés pour l’expansion du port d’Anvers.

Doel

Au bout de deux heures (incluant un malencontreux détour par les Pays-Bas) et après être passé par des zonings industriels plutôt impressionnants du côté d’Anvers, nous arrivons enfin à Doel ! Nous faisons un premier arrêt près d’un hangar vide pour prendre quelques photos avant d’aller se parquer au centre du village, près de l’Église, pour rejoindre les autres qui sont arrivés avant nous.Doel

Oui, j’aime mettre mes photos en miroir !

Pour un village « abandonné », il est somme toute plutôt touristique puisqu’on y croise des photographes, des couples qui se promènent d’un air hagard ainsi que des scouts qui courent partout. Doel ne faillit cependant pas à sa réputation, impressionnant par ses nombreux graffitis ornant les murs. Nous déambulons de ci de là, explorant les maisons ouvertes tout en veillant à ne pas importuner les habitants de celles toujours occupées.

Doel

On regrette juste que la journée se soit achevée en partie de cache-cache avec un charmant gardien aux aguets (dont nous doutons fortement de la légitimité du rôle, étant donné que des policiers étaient également présents et ne nous ont rien dits…) ! L’individu se montrant grognon et peu aimable, nous avons décidé d’ignorer ses remarques et de malgré tout continuer à pénétrer les maisons pour prendre quelques derniers clichés, considérant que nous ne faisons rien de mal puisque nous ne volons pas, nous ne détériorons pas, et nous entrons sans infraction par des portes grandes ouvertes.

Doel

Bien qu’on avait entendu dire qu’il ne restait plus grand chose à Doel, certaines maisons valent néanmoins le détours (ne fut-ce que pour leur aspect extérieur quand l’intérieur est malheureusement vide…), et la ville reste suffisamment grande que pour ne pas avoir le temps d’être entièrement explorée en une après-midi. En bref, impossible de s’ennuyer.

Doel

Date de la visite  – Mars 2014

Localisation – Doel (BE)

Type  – Ville

 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.