Japon,  Tokyo,  Voyage

Pokemon Center

S’il est un arrêt qui m’est incontournable lorsque je me rends au Japon, c’est bien évidemment le Pokemon Center. Nous aurons attendu notre dernier jour sur place pour nous y rendre. Jusque là j’étais fière d’être restée raisonnable dans mes achats compulsifs, mais ça, c’était avant…

Ikebukuro grouille toujours de monde quand on arrive. Les rues sont décorées pour Halloween, nous nous frayons un passage parmi la foule pour rejoindre le centre commercial Sunshine City.

À l’entrée, comme toujours, un petit stand présente diverses créations originales.

Ikebukuro

Le centre commercial est immense, j’ai toujours du mal à ne pas m’y perdre… Nous suivons les indications jusqu’au fameux magasin tant attendu. À l’instar des autres magasins, le Pokemon Center s’est vêtu de sa parure spéciale Halloween, entre la décoration à thème et les articles en édition limitée 🙂

Ikebukuro

Ikebukuro

IkebukuroMon cœur va immédiatement à la série de grosses peluches des évolutions d’Evoli qui dorment. J’ai envie de ramener Mentali et Noctali avec moi, mais je sais que je n’aurais pas la place, je fais donc le choix cornélien d’opter pour un Noctali. Je pense m’offrir le Mentali pour Noël, comment ne pas craquer ? J’ai parfois honte d’être si consumériste face à la mignonitude…

Ikebukuro

Après un petit moment passé à tournoyer entre les divers rayons du magasin pour faire mon choix sans pour autant exploser le plafond de mon compte en banque, nous passons finalement à la caisse. Les Pokémon auront ma peau, plus les années passent et moins je leur résiste. Pour les curieux, une vidéo de haul sur mes petits achats est disponible sur ma chaîne:

Après celà, direction Harajuku pour tester un café Lapin ! La tentative se soldera par un échec : le café est rempli, il faut prendre rendez-vous, et au vu de la taille minuscule du lieu autant que des cages dans lesquelles les lapinous sont enfermés, nous préférons passer notre chemin. Nous nous arrêtons finalement dans un café français nommé « Le Colombin » pour manger un bout.

Pas sûre que les gérants du lieu se soient renseignés quant au sens second du mot, qui est pourtant le plus souvent utilisé… 🙂 En tout cas, le café est très français dans ses prix, ça coûte aussi cher qu’à Paris. Et je pourrai me targuer d’avoir posé un colombin au café colombin ! *Petite victoire*

Harajuku

Harajuku

Ikebukuro

Après celà, je reprends la route en solo en direction de Namabukuro pour m’y faire tatouer par Hachi.

Numabukuro

J’avais complètement craqué sur un de ses flashs représentant le Mont Fûji, j’avais envie de « marquer » tant ce voyage particulier que mon amour pour cette montagne… C’est certes un peu cliché mais le voici encré dans ma peau 🙂 (Désolée pour la photo pourrie, j’ai fait ce que j’ai pu…)

Tattoo

N’hésitez pas à la suivre sur Facebook, et à passer sous ses aiguilles si vous vous rendez au Japon : @HachiTattoo

Après cet instant passé à savourer la douceur des aiguilles sous mon épiderme et à papoter, je rejoins mes collègues pour notre dernière nuitée Tokyoïte. Nous nous perdons à quelques rues de notre hôtel, dans un passage tout verduré en quête d’un lieu où nous sustenter.

Et là, je respire. Shinjuku est un quartier très (trop !) bruyant, mais ici, à quelques pas seulement des rues chaudes, c’est le calme complet. Le bruit du vent dans les feuillages. C’est une ruelle incroyable que mon collègue a dégotée et les photos ne lui rendent pas honneur…

Shinjuku

Shinjuku

  Shinjuku

Après cette traversée, nous finissons par nous arrêter dans le premier restaurant encore ouvert que nous trouvons. Nous y sommes servis par un vieux Monsieur adorable qui est aux petits soins pour nous, et nous apporte notre plat traditionnel avec des mains tremblantes.

Shinjuku

Nous dégustons notre plat et buvons notre Asahi sous le regard sévère du clone japonais de Harry Potter en photo sur l’affiche. (C’est peut-être pas flagrant sur ma photo mais je vous jure qu’il y a une ressemblance 🙂 )

Shinjuku

Nous traversons une dernière fois Kabukicho pour finaliser nos valises et savourer notre dernière nuit nippone. Demain signera nos derniers instants sur le sol japonais. Demain nous quitterons ce pays que nous aimons tant. Demain tout cela ne sera plus que des bribes de souvenirs que l’on se remémorera, sourire aux lèvres, quand on se croise dans les couloirs. Demain est un autre jour

Shinjuku

Shinjuku

Shinjuku

Suite et fin au prochain article…

Quelques photos supplémentaires (cliquez pour voir en entier) :

Un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *